Retour à la liste
Shutterstock 1367423621

Pakchoï

Brassica rapa chinensis

Le pakchoï est un chou à feuillage ouvert de forme allongée originaire d’Asie. Comme le chou chinois, il appartient à la famille des légumes-feuilles. Le pakchoï existe en différentes nuances de vert. Les variantes se distinguent également par leur hauteur et leur volume.

De la même façon que le chou blanc et le chou-fleur sont des ingrédients incontournables dans la cuisine européenne, le pakchoï se cultive en Chine et en Extrême-Orient depuis la nuit des temps. Le pak-choï a été introduit en Belgique et aux Pays-Bas au début des années quatre-vingt.

Ce légume croquant est dépourvu du « goût de chou » caractéristique et s’utilise aussi bien en salade que dans les plats sautés.

PLANTEN


Jan

Feb

Ma

Apr

Mei

Jun

Jul

Aug

Sep

Okt

Nov

Dec

OOGSTEN


Jan

Feb

Ma

Apr

Mei

Jun

Jul

Aug

Sep

Okt

Nov

Dec

Plus d’informations

Faites votre choix

Conseils de culture

Problèmes et maladies

Récolte et conservation

Utilisation

Le pakchoï présente l’inconvénient d’être particulièrement favorable à la montée à graines. La tige florale se forme alors avant que la pomme ne soit suffisamment grande pour être récoltée. Une fois la tige florale formée, le légume n’est plus comestible. Les écarts de température entre le jour et la nuit, ainsi que le choix variétal figurent parmi les principaux facteurs susceptibles de favoriser le phénomène de la montée à graines.

Au démarrage de la culture, il est d’abord question de maintenir la température minimale entre 20°C le jour et 16°C la nuit afin d’éviter la montée à graines. Allégrow fera en sorte de toujours élever la variété adaptée à une période spécifique, en respectant les températures minimales prescrites, afin de réduire le risque de montée à graines. De manière générale, il est conseillé d’éviter les variations climatiques extrêmes, comme la chaleur, le froid, la sécheresse ou encore l’humidité au cours de la culture.

Entre début mai et fin juin, le pakchoï peut être planté en pleine terre. Les cultures plus précoces doivent être conduites sous serre, en attendant que la température soit suffisamment élevée.

Prévoyez une distance de plantation de 30 cm entre les rangs et de 25 cm entre les plants.

Le pakchoï aime les sols riches retenant bien l’humidité, enrichis d’une bonne quantité de compost ou de fumier bien assimilable. Pour une 2ème ou une 3ème culture, prévoyez un apport d’engrais organique supplémentaire. Au début de printemps, un apport de chaux est conseillé pour augmenter le pH.

Planter votre pakchoï dans un endroit suffisamment ensoleillé, bien qu’un léger ombrage puisse être bénéfique pour la plante en été.

Un arrosage adéquat est essentiel. Ne laissez jamais la terre se dessécher complètement, mais faites en sorte que la terre puisse sécher légèrement entre deux arrosages.

Le pakchoï appartient à la famille des choux. Ainsi, il rencontre les mêmes désagréments que les autres variétés de chou.

  • Hernie des crucifères: des boursouflures irrégulières apparaissent au niveau des racines et empêchent la planter d’absorber les nutriments. Cause: rotation de cultures insuffisante ou un sol trop humide. Pour éviter l’attaque, il est essentiel d’appliquer une bonne rotation des cultures (1/4 an).
  • Mouche du chou: pond ses œufs au pied de la plante et ses larves attaquent la racine principale. L’attaque peut être évitée en protégeant les plantes avec de la toile.
  • Dégâts causés par des chenilles.

Le pakchoï pousse très vite. Dans de nombreux cas, la première récolte peut avoir lieu au bout de deux mois.

Il est possible de cueillir les feuilles individuelles, mais il est conseillé de couper le chou entier à la base de la plante, ceci favorise la formation d’une nouvelle plante.

Conditionné dans un sac plastique ouvert, le pak-choï se conserve au réfrigérateur pendant une semaine environ. Si vous souhaitez le congeler, il est préférable de blanchir le chou au préalable.

Malgré son aspect robuste qui laisse soupçonner un goût fort, le pakchoï se caractérise par un arôme doux. Sa saveur douce et sucrée rappelle celle du chou chinois.

Le pakchoï se prépare rapidement et offre de nombreuses possibilités culinaires.

Les tiges sont souvent utilisées dans les plats sautés, mais se cuisent également à l’eau ou à l’étuvée. Pour que le légume conserve sa structure et toutes ses saveurs, il doit rester légèrement croquant.

Pour préparer les feuilles enveloppantes, plus épaisses et plus solides, les faire sauter quelques instants ou les faire cuire à l’étuvée. Les jeunes feuilles, plus tendres, conviennent idéalement à une préparation en salade. Souvent, on utilise les feuilles dans un mélange avec d’autres légumes et herbes.

Le pakchoï est riche en vitamine A, C et B9. La vitamine A joue un rôle important dans le bon fonctionnement de la vision et du système immunitaire.

Ce légume est peu calorique mais offre un bon apport en fibres alimentaires.

Shutterstock 189720626
Shutterstock 458726596
Paksoi 2
AVV0705 paksoi gerecht

Ce site web utilise des cookies pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation.